Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 20:59
Extrait de la Voix Du Nord du 7 mars 2013

ETH

  vdn-photo1.jpg

 

De g. à d., Bernard Konczak, en charge de la communication du groupe, Yvan, Catherine et Wladislas Bardzinski.


La musique folklorique est loin d'être un concept désuet, en tout cas chez les Bardzinski qui, depuis cinq ans ont créé un orchestre dédié à faire vivre la tradition polonaise.

Ils n'ont pas la trentaine et prennent un malin plaisir à jouer de la mandoline ou du bandoneon, à faire rythmer la musique traditionnelle polonaise, cette tradition très identitaire, issue de la «Polonité». Jérôme et Yvan sont frères dans la vie et partagent également une même passion, bien accrochée à leurs racines, celles du grand-père, lui-même musicien et Polonais de souche. «Nous avons donné à nos enfants un maximum de chance à travers la danse, la musique, le sport pour qu'ils fassent en sorte de faire ressortir ce qui les accroche. Ils ont eu envie de perpétuer tout ça. Cela a été une surprise pour nous», confie Catherine, la maman. Lorsque la famille s'installe à Cergy-Pontoise dans la région parisienne, les trois frères, Benoît, Jérôme et Yvan s'inscrivent naturellement au conservatoire national de région. Benoît, lui, poussera jusqu'au conservatoire national supérieur de musique et de danse. «On a plongé dans la musique et la danse. Nous avons eu un cursus classique, la danse de caractère qui est une sorte de folklore restylisé, très respectueux de la danse d'origine», note Yvan, qui a intégré il y a une dizaine d'années le groupe folklorique polonais Spotkanie, basé à Saint-Ghislain en Belgique.

Jouer pour le plaisir

Il y a cinq ans, Yvan et Jérôme crée Jérôme et Yvan Bardzinski orkiestra, composé de «neuf copains, des musiciens confirmés et amateurs, dont la plupart sont d'origine polonaise», souligne Yvan qui compte aussi au sein de la formation, Wladislas, le père, qui bien des années plus tôt avait tourné dans la région dans un orchestre qui avait ensuite été repris par son frère et son neveu. «On jouait pour le plaisir. Un jour, Hugues Aufray est venu jouer avec nous, c'était incroyable», se souvient le doyen du groupe. Aujourd'hui, ses fils ont pris le relais en quelque sorte.

Bien sûr, l'orchestre s'ouvre à la variété au sens large, mais le folklore «reste notre credo, insiste Yvan Barzinski.Ona commencé ça quand on était étudiant. On propose quelque chose d'exclusif, de la musique en live. On a des contrats réguliers mais on joue par passion, on n'est pas défrayé. Animer des bals donne une certaine proximité avec le public qu'on ne rencontre pas ailleurs. On peut venir nous demander de jouer tel ou tel morceau. La musique et la danse est importante dans la tradition polonaise. Les jeunes Polonais connaissent le répertoire folklorique. En Pologne, il existe même un grand festival de musique folklorique autour de la Polonité. Cela perpétue la tradition à travers la danse et la musique».

L'orchestre des Bardzinski propose quant à lui des arrangements personnalisés, de morceaux traditionnels, dont les mélodies ont été référencées au nombre de 20000 en Pologne par un certain Oscar Kolberg. «Les gens connaissent les morceaux folkloriques de leurs parents. On essaie de ressortir les chansons oubliées. Cela provoque toujours de l'émotion et des souvenirs dans le public», poursuit Yvan dont l'orchestre travaille à la sortie d'un nouvel album, espérée pour cet été, en dehors des concerts, dont le prochain est programmé le 10mars, à Grugies, près de Saint-Quentin.

E.B.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jerome et Yvan BARDZINSKI
commenter cet article

commentaires